« L’Approche Systémique Appliquée », pour un accompagnement orienté résultats. 


Comment aborder les transformations des organisations dans un environnement de plus en plus complexe ?

Levier n°6 : Penser et agir en mode disruptif

Accéder à la complexité invite à raisonner autrement, en changeant de niveau logique pour gérer les transformations, car, comme le suggérait Einstein « On ne peut pas résoudre un problème avec le même niveau de pensée que celui qui l’a engendré ».

Il s’agit donc de passer d’une vision analytique à une approche systémique des situations, en utilisant le changement de point de vue recommandé dans l’article précédent “Manager les transformations avec l’approche systémique appliquée : Levier n°5 : Changer de perspective ».

Cette approche a quelque chose de révolutionnaire dans notre culture cartésienne, car elle consiste, entre autres, à faire l’impasse sur la recherche des causes, à renoncer à l’interprétation des comportements et à éviter le recours à des modèles.

La complexité, par quel bout la prendre ?

La complexité est impossible à saisir et à maîtriser. Elle traduit l’état d’une organisation dans laquelle circulent de nombreux flux diversifiés et multidirectionnels : par exemple, une équipe projet, notamment si elle est dispersée et multiculturelle, met en jeu un tel nombre de variables qu’elle dépasse nos capacités d’analyse et a fortiori de prévision comportementale.

La complexité existe également dans le regard porté par chacun sur une même situation : que l’on soit dirigeant, ingénieur, technicien, commercial, ou autodidacte, nous utilisons des automatismes issus de notre culture, elle-même souvent influencée par une logique analytique. Or, celle-ci s’avère insuffisamment adaptée pour résoudre des problèmes d’organisation et de relations complexes.

La pensée analytique, matrice de nos modes de raisonnement traditionnels 

Cette logique consiste à fouiller le passé pour rechercher les causes d’une problématique, à examiner l’histoire de l’organisation pour mieux la comprendre, à se positionner ensuite comme si la résolution du problème était l’objectif à atteindre.

L’hypothèse analytique postule que la prise de conscience des causes d’un dysfonctionnement permet de le résoudre. Or, cette logique incite à décortiquer le problème et à s’appesantir dessus.

La logique analytique : “Le but est l’identification des causes”

 Face à la complexité, les managers ont besoin de trouver une autre façon de penser et d’agir, en rupture avec ce mode habituel de raisonnement : c’est ce que propose l’approche systémique.

L’approche systémique des organisations, une autre façon de penser et d’agir

L’approche systémique, qui s’appuie sur des lois universelles, incite à se détacher du problème pour se consacrer prioritairement à ce que l’on pourrait obtenir si le problème n’y faisait pas obstacle. Il s’agit d’abord de faire préciser l’objectif recherché avant d’apprécier, parmi les processus en cours, les leviers d’action pertinents sur lesquels fonder la stratégie et les actions à mener.

Ainsi, la recherche d’explications d’un dysfonctionnement entre des personnes ou des entités n’est pas nécessaire pour le résoudre. Les actions du présent se définissent à partir du futur souhaité.

La logique systémique : ” Le but est la clarification de l’objectif, masqué par le problème “
(Les deux figures sont issues de l’ouvrage de Dominique Bériot : « Guide systémique du manager d’équipe :
40 situations managériales du quotidien», 2018, Editions Eyrolles, p. 244,
reproduites avec l’aimable autorisation de l’auteur)

 

Pour mieux distinguer ces deux logiques, le tableau ci-dessous présente quelques-unes de leurs caractéristiques en termes de pensée et d’action.

Tableau de comparaison entre les modes de pensée et d’action analytique et systémique
(issu de l’ouvrage de Dominique Bériot : « Manager par l’approche systémique », 2014, Editions Eyrolles,
reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur)

Ces différences se retrouvent dans les situations professionnelles de tous les jours : lorsque nous avons besoin de résoudre un problème, de négocier avec un tiers, de clarifier une demande, de mener un recrutement ou un entretien professionnel, de consulter un groupe sur une problématique donnée, ou de le faire participer à une recherche d’amélioration…

Avec l’approche systémique, disparaît la notion de solution a priori ou de modèle idéal. Les types d’organisation ou les méthodes de management utilisées, ne sont en soi ni bons ni mauvais, ce ne sont que des moyens au service d’objectifs et d’enjeux individuels ou collectifs.

Loin de se positionner comme une discipline miracle, elle représente une alternative aux démarches traditionnelles même si elle dérange nos habitudes de pensée, menace nos certitudes et fait réagir les dogmatiques.

Chacune de ces deux logiques engendre un mode de relation à la complexité très différent dans le contexte d’une démarche globale de changement ou dans la gestion de situations managériales du quotidien.

La posture systémique permet aux managers d’appréhender les situations complexes sans être noyés par la complexité et leur permet de s’assurer que leur intuition et leur bon sens vont bien dans le bon sens.

 

« L’Approche Systémique Appliquée » consiste à répondre à une demande d’une personne (dirigeant, manager, responsable programme, chef de projet, expert, …) pour l’aider à tendre vers un objectif exprimé en termes de résultats attendus, par la mise en œuvre d’une stratégie destinée à mobiliser le ou les acteurs concernés dans la direction précisée avec le demandeur.

Comme son nom l’indique, « L’Approche Systémique Appliquée » se fonde sur la modélisation des systèmes. Elle reste l’une des formes d’accompagnement des transformations des organisations les plus efficaces. Il suffit, dans la majorité des cas, de quelques séances d’accompagnement pour résoudre les problématiques à traiter, quelle que soit la dimension de l’organisation concernée.


Des questions ? Envie d’approfondir ?

BRIDGE CONSEIL accompagne ses clients dans la réussite de leurs transformations, en s’appuyant sur les apports de « l’Approche Systémique Appliquée » et des principes de leadership partagé, dans une optique de performance soutenable.

pdubois@bridgeconseil.fr. ou 06.70.71.34.12 

www.bridgeconseil.fr